Stratégies publicitaires

     Pour qu’une publicité fonctionne, elle doit atteindre le public de façon a crée un besoin. C’est l’objectif même d’une campagne. Pour cela, il a fallut connaitre et comprendre les motivations d’achat des consommateurs, afin d’adapter le message qui transforme le produit en objet de désir.

De nos jours, on utilise plusieurs méthodes permettant d’amadouer le consommateur et ainsi de le rendre plus dépendant d’un produit. Il existe quatre théories majeures de communication publicitaire, chacune reposant sur  une conception particulière du consommateur que l’on veut influencer :

 

 

La Publicité Persuasive et Informative :

 Ce type de publicité a pour but de convaincre le consommateur, considéré comme un être rationnel. Son achat est un acte réfléchis. Il va acheter un produit par nécessiter, c'est-à-dire pour satisfaire un besoin. La publicité a pour but d’informer et d’expliquer les atouts du produit, de mettre en avant son utilité et de montrer ses différences avec un autre même produit.

Cette stratégie est aujourd’hui très critiquée. En effet, on constate que l’individu n’agit pas toujours de façon rationnelle. De plus, la standardisation des produits, très présente avec les objets de première nécessitée, empêche de pouvoir assurer que tel produit est de meilleures qualités que tel autre.   Pour finir, on remarque que le consommateur tente de rejeter ce type d’annonce parce qu’il refuse l’influence de la publicité.

 

La Publicité Suggestive :

 Cette stratégie se fonde sur une approche psychologique de l’individu. Elle ne fait pas appel à la raison mais au sens. Ce type de publicité donne le pouvoir à l’image. Cette méthode est d'autant plus puissante qu'elle va influencer l'inconscient même du consommateur. Il y a donc une certaine dépendance de ce dernier qui ne va plus acheter pour une bonne raison mais tout simplement parce qu'il en ressent un besoin qui n'est pas forcément justifiable.

 

La Publicité Mécaniste :

 Cette théorie affirme que l’habitude économique du consommateur ne ce fait pas de façon rationnel. Ce comportement passif et influençable permet de faire adopter des réflexes par habitude. Le but de la publicité est de crée un automatisme chez le client. Ce processus implique l’omniprésence de l’identité du produit et/ou de la marque. Les critiques ont dénoncé dans cette conception, l'image dévalorisante de la publicité qu'elle ancrait chez les gens.

 

La Publicité Projective ou Intégrative :

 Ce type de publicité s'adresse à une catégorie sociale bien définie. Elle va donc mettre en valeur les normes du groupe en concevant un produit où la marque est mise en avant. Cette technique a pour but de susciter chez le consommateur une envie d'affirmer son rang social. Cette stratégie peut également agir sur la transformation du style de vie de cette catégorie en motivant l'individu à changer son comportement.

 

     Ces diverses stratégies ont été appliquées en fonctions des modèles de comportement du consommateur, théories misent en places par de nombreux  sociologues : Pavlov inspira la publicité mécaniste et donc le modèle d’accoutumance, grâce a son expérience sur les reflexes conditionnés. Freud et sa célèbre théorie sur l’inconstant, provoqua la mise en place du modèle psychanalytique …

De plus, l’annonceur ne vante pas seulement les qualités d’un produit, il rend visible tout l’imaginaire lié à ce produit. Il existe plusieurs méthodes pour arriver à ces fins : l’utilisation de célébrités, de faits et chiffres, de répétitions, de jingles et effets sonores, de couleurs vives, de textes accrocheurs, de mots significatifs  tout en jouant sur  l’image du bonheur familial, l’exaltation des goûts, ou bien encore le sentiment d’être « cool »…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site